Supression

Suppression d'Aeshna annulata

Aeshna annulata Fabricius, 1798

C'est un taxon énigmatique indiqué en Inde. Il a pu être associé à Gynacantha millardi - alors taxon synonyme (voir Steinmann 1997) -, or ce ne semble plus être le cas. Que ce soit annulata ou millardi, ces taxons n'apparaissent pas sur les listes modernes des Libellules de l'Inde. Déjà Fraser (1936) ne traite pas annulata (fig. ci-dessous).

Conclusion provisoire (hic 2018) : depuis sa fondation ce nom n'a été utilisé que dans une seule situation, celle de remplacer le nom de Cordulegaster annulata (= Aeshna annulata Latreille, 1805) par Cordulegaster boltonii car le premier était préoccupé (cf. Cordier 2018 ; rapprochement des deux noms fait par Selys en 1854 dans le Synopsis des Gomphines). Le passage d'un nom à l'autre ne semble pas avoir été l'objet d'articles ou de notes. The β Odonata associe ce taxon annulata à Gynacantha millardi, lui même mis en synonymie avec Gynacantha bayadera par les auteurs. Nous avons donc Aeshna annulata Fabricius, 1798 (nomen oblitum) avec pour synonymes millardi et bayadera.

Cordier J.Y. 2018 - Zoonymie des Odonates : les noms de Cordulegaster boltonii (Donovan, 1807), "le Cordulégastre annelé". - Blog.
Fabricius J.C. 1798 - Supplementum entomologiae systematicae. - Hafniae.
Fraser F.C. 1936 - The Fauna of British India. Odonata. vol.III.
Steinmann H. 1997 – World Catalogue of Odonata. – Walter de Gruyter.

Suppression de Gynacantha millardi

Gynacantha millardi Fraser, 1920

Steinmann (1997) propose une synonymie avec Aeshna annulata. Ce taxon réputé indien ne se trouve plus sur les listes des Libellules modernes de l'Inde, par contre elle est dans Fraser (1936). C'est un taxon très proche de Gynacantha bayadera qui seul subsiste sur les listes des Libellules de l'Inde. La synonymie est donc établie par les auteurs.

Fraser F.C. 1920 - Some new indian dragonflies - J. of the Bombay History Soc., 27.
Fraser F.C. 1936 - The Fauna of British India. Odonata. vol.III.
Steinmann H. 1997 – World Catalogue of Odonata. – Walter de Gruyter.