Libellula depressa

Plathemis depressa ou Platetrum depressum proposés pour Libellula depressa

Libelula depressa Linnaeus, 1758

A l'origine seul le genre Libellula avait été proposé pour les Libellules par Linnaeus en 1758, Les scientifiques n'ont eu de cesse ensuite de créer de nouveaux genres pour décrire ces Insectes. Actuellement le genre reste encore hétérogène et on y a placé des espèces appartenant de toute évidence à des genres différents. En 2002 Carle & Kjer avaient bien éclairci la situation mais ils n'ont guères été suivis par les auteurs. Nous avons repris dans un autre article le splitage du genre Libellula, et cela ne reste qu'une proposition.
Dans ce cadre et en suivant Schmidt (1987) qui avait devancé tout le monde, Libellula depressa devait entrer dans le genre Platetrum, sous Platetrum depressum. Platetrum est regardé comme le pendant européen de Plathemis. Toutefois un examen attentif de l'arbre donné par Carle & Kjer (2002) - reproduit plus bas - montre clairement qu'il n'y a pas lieu de créer un genre particulier pour Libellula depressa et qu'avec les espèces américaines elle entre dans le genre Plathemis avec subornata et lydia. C'est Newman qui en 1833 avait formé le genre Platetrum, aussi et une réflexion doit être poursuivie pour savoir si Platetrum ne serait pas le bon nom pour Plathemis, un genre décrit plus tard en 1861 par Hagen. Auquel cas nous aurions : Platetrum depressum, Platetrum lydium et Platetrum subornatum. Il reste à se mettre d'accord avec les américains sur cette affaire.
Notons que dans les années 1980-1990 la Libellula depressa avait bien été nommée un temps Platetrum depressum par divers auteurs.

Nous reprenons des illustrations des trois espèces ci-dessous, auxquelles nous ajoutons Libellula melli. On notera les ailes très colorées des Plathemis d'Amérique.

Carle F.L. & Kjer K.M. 2002 - Phylogeny of Libellula Linnaeus (Odonata: Insecta). - Zootaxa, 87 : 1-18.
Schmidt E. 1987 - Generic reclassification of some westpalearctic Odonata taxa in view of their Nearctic affinities (Anisoptera : Gomphidae, Libellulidae). - Adv. Odonatol., 3 : 135-145.


Extrait de la fig.1 de Carles & Kjer (2002)


Libellula depressa - ©© bysa - Tim Bekaert - Belgique le 3 juillet 2005 - Wikimedia Commons


Libellula melli - Shared - © Tom Kompier - D&D of Vietnam


Plathemis lydia - ©© Bruce Martin - Wikimedia Commons


Plathemis subornata - ©© bysa - Judy Gallager - Mexique le 28 mai 2012 - WIkimedia Commons

Libellula sylvia et Libellula depressa

Cordier (2019) en ce début d'année commente en détail les noms donnés à Libellula depressa.

La Sylvie de Geoffroy (1762) est finalement nommée Libellula sylvia par de Fourcroy (1785). Nous sommes en présence d'un Orthetrum en raison de ses ailes complètement diaphanes et de son abdomen pruineux bleuté. Néanmoins d'anciens auteurs l'avaient associée à tort avec Libellula depressa. En 1985, d'Aguilar et Dommanget la présente comme un Orthetrum cancellatum. Or, la description de Geoffroy (1762) parle de petites taches brunes au bord extérieur des ailes, ce qui est selon nous une indication pour certains mâles d'Orthetrum coerulescens qui présentent cette caractéristique originale partagée avec Libellula fulva mais de manière plus discrète. Malgré des recherches approfondies je n'ai pas réussi à trouver de photographie montrant ce détail. Les photographies présentées ne le montrent pas. Finalement j'ai trouvé une image proche de la description que je donne ici.


©© bync - Paul Cools - Encyclopedia of Life

Références
Cordier J.Y. 2019 - Zoonymie des odonates. Les noms de Libellula depressa (Linnaeus, 1758), la "Libellule déprimée".
d'Aguilar J. & Dommanget J.L. 1985 - Guide des Libellules d'Europe et d'Afrique du Nord. - Delachaux et Niestlé, Neuchâtel et Paris.
de Fourcroy A.F. 1785 - Entomologia parisiensis. - Parisiis.