Brauer F. 1867

De WOW
Aller à la navigationAller à la recherche

Libellul'mE - Demoiselles et Libellules du Monde entier
Avertissement - Accueil - Odonata - Zygoptera - Epiprocta - Genres - Espèces - Années - Pays - Thèmes
Espèces : A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - L - M - N - O - P - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


Collection d'articles de Brauer (1866, 1867a, b, c, d) et lecture des travaux de Schneider (1995, 1997, 2004)

Une série de cinq articles publiés par Brauer en 1866 et 1867, rends compte d'espèces de Libellules exotiques et de diverses descriptions. On trouve parmi eux le cas particulier d'attribution d'espèces alors décrites par Kaup dans les travaux de Brauer et qui ont publiés par Schneider (1995, 1997, 2004). Nous discuterons de ce dernier fait [2020].

Nouveaux taxons décrits...

Brauer F. 1866 - Beschreibungen neuer exotischer Libellen. - Verhandlungen der kaiserlich-koniglichen zoologisch-botanischen Gesellschaft in Wien, 16 : 563-570. - ONLINE

En introduction Brauer signale que Kaup lui en envoyé des Libellules à traiter. Il les a déjà dénommées et Brauer n'a changé les noms que si elles étaient déjà attribuées à des espèces existantes. L'article reprends les descriptions des nouvelles espèces des genres Tramea, Libellula, Polyneura et Perithemis dans une première livraison. Brauer dit qu'il ajoutera une listes de toutes les espèces qu'il a vu avec des remarques critiques. Cette introduction pourrait paraître satisfaisante pour établir la paternité des espèces décrites à Kaup, lorsque cela est à considérer - la WOL applique cette hypothèse -.


  • Tramea Löwii K. selon Löwii Kaup in litt. correspondant à Tramea loewii Brauer, 1866 suite à une transformation normale de la lettre ö.
  • Tramea Rosenbergi m., mis en parallèle avec L.Braueri Kaup in litt. correspondant à Tramea rosenbergi Brauer, 1866.
  • Libellula coronata Kaup in litt. correspondant à Protorthemis coronata (Brauer, 1866).
  • Polyneura Ramb. decora Kaup in litt. correspondant à Neurothemis decora (Brauer, 1866).
  • Polyneura Ramburii Kaup in litt. correspondant à Neurothemis ramburii (Brauer, 1866).
  • Perithemis Duivenbodei m. (L. pruinosa Kaup in litt.) pour Brachydiplax duivenbodei (Brauer, 1866).

Brauer F. 1867a - Beschreibung neuer exotischer Libellen aus den Gattungen Neurothemis, Libellula, Diplax, Celithemis und Tramea. - Verhandlungen der kaiserlich-koniglichen zoologisch-botanischen Gesellschaft in Wien, 17 (II) : 3-26. - ONLINE

Neurothemis Brauer, 1867


  • Libellula pectoralis Brauer, 1867 (nec de Charpentier, 1825) synonyme de Lathrecista asiatica. Ce taxon est décrit selon Kaup in litt..
  • Diplax cora Brauer, 1867 pour Macrodiplax cora. Ce taxon est décrit selon Kaup in litt..
Erreur lors de la création de la miniature : Fichier manquant


©© byncsa - Daniel Heald - Australie le 23 mars 2015 - iNaturalist - Macrodiplax cora


Brauer F. 1867b - Bericht über die von Hrn. Dir. Kaup eingesendeten Odonaten. (Schluss.). - Verhandlungen der kaiserlich-koniglichen zoologisch-botanischen Gesellschaft in Wien, 17: 287-302. - ONLINE

Ce document présente des informations beaucoup plus courtes que le précédent. L'auteur cite plusieurs espèces et déjette les descriptions manquantes en fin d'article. Certains taxons sont présentés en nov. sp.. Malgré cette indication, une part de ces nouvelles espèces avaient été décrites dans Brauer (1866) ou dans Brauer (1867a). Nous les reprenons ci-dessous [2019]. Notons à cette occasion qu'il ne les attribue nullement à Kaup selon les cas considérés plus haut, ce qui confirme à notre avis que Kaup n'est a pas la paternité [2020].


Brauer F. 1867c - Neue exotische Odonaten. - Verhandlungen der kaiserlich-koniglichen zoologisch-botanischen Gesellschaft in Wien, 17 : 811-816. - ONLINE

Il n'y a que des nouvelles description dans cet article, mais aussi divers nouveaux synonymes.

Triafr.jpg
©© bync - Violette Dérozier - Congo le 4 janvier 2016 - iNaturalist - Trithemis africana


Brauer F. 1867d - Ueber den Dimorphismus der Weibchen in der Libellulinen-Gattung Neurothemis. - Verhandlungen der kaiserlich-koniglichen zoologisch-botanischen Gesellschaft in Wien, 17 : 971-976. - ONLINE

Parmi d'autres espèces commentées, seule Neurothemis oligoneura Brauer, 1867 est nouvelle. Elle est brièvement décrite p.976.

Travaux de Schneider

Schneider W. 1995 - Der Darmstädter Zoologe Johann Jakob Kaup (1803-1873) als Autor einiger Libellentaxa (Odonata: Anisoptera: Aeshnidae, Libellulidae). - Entomol. Z., 105 (13) : 253-258.

Johan Jakob Kaup (1803-1873) dirigea le Cabinet d'histoire naturelle du Musée du Grand Duché de Darmstatdt de 1830 à sa mort. Il a acquis une reconnaissance internationale par ses travaux et publications dans les domaines de la Paléontologie, l'Ichtyologie et l'Ornithologie et étends dès 1865 sa démarche à l'étude des Insectes et produisit un important travail sur un groupe de Coléoptères : les Passalidés. Il étudie les collections de Libellules exotiques rapportées par Hermann von Rosenberg provenant notamment des îles de l'Indonésie. Ces collections ont été envoyées avec une sage prévoyance à l'odonatologue viennois Friedrich Moritz Brauer (1832-1904) pour une analyse plus approfondie. Brauer (1866) signale dans son introduction que Kaup lui en envoyé des Libellules à traiter. Il les a déjà dénommées et que lui-même n'a changé les noms que si elles étaient déjà attribuées à des espèces existantes. Le même auteur (Brauer 1867b) lui dédit une espèce sous Neurobasis kaupi. Schneider (1995) considère que dans la mesure où Brauer a expressément ajouté le nom Kaup à 7 taxons nouveaux, les distinguant de celles qu'il a lui-même décrites par l'abréviation m. ou le mot mihi. Les espèces considérées doivent êtres conformément à la recommandation 51B de l'ICZN marquées "Kaup in Brauer", ce qui n'est pas repris dans les principales références modernes. Ce sont : Gynacantha rosenbergi Kaup in Brauer, 1867, Tramea loewii Kaup in Brauer, 1866, Protorthemis coronata (Kaup in Brauer, 1866), Neurothemis decora (Kaup in Brauer, 1866), Neurothemis ramburii (Kaup in Brauer, 1877), Lathrecista pectoralis (Kaup in Brauer, 1867) et Macrodiplax cora (Kaup in Brauer, 1867).

Schneider W. 1997 - Die Libellensammlung Johann Jakob Kaups. - Hessiches Landes Museum Darmstatd, Informationen 2/97.

Cet article résume des éléments de l'article précédent (Schneider 1995) et l'illustre des collections étudiées par J.J.Kaup. Schneider ajoute qu'on croyait perdues les collections concernées, mais qu'elles viennent d'être retrouvées dans un bon état de conservation.

Schneider W. 2004 - Friedrich Moritz Brauer’s and Johann Jakob Kaup’s types of dragonflies (Insecta: Odonata) in the Hessisches Landesmuseum Darmstadt. - Kaupia, 13 (77/78) : 77-87.

Dans ce document Schneider reprend des éléments des deux articles précédents et ajoute à la liste des taxons considérés Rhinocypha ustulata Kaup in Brauer, 1877. Quant à la démarche de Kaup, elle est reprise en précisée : Kaup a identifié les espèces au mieux de ses connaissances et a donné des noms à celles qu'ils considérait comme nouvelles pour la science. Reconnaissant qu'il n'était pas lui-même une autorité en matière d'Odonates, il envoya ses spécimens pour vérification au directeur du Museum d'Histoire Naturelle de Vienne en Autriche, l'odonatologue F.M.Brauer. Schneider rappelle l'introduction de Brauer (1866) déjà précisée ci-dessus et rappelle que quand Brauer revendiquait la paternité des descriptions il les marquait m. ou mihi. Les collections qu'on pensait présentes à Vienne et égarées, ont été retrouvées à Darmstadt et représentent trois tiroirs au sein de la collection de J.J.Kaup.
Schneider dresse ensuite un inventaire détaillé de la collection en précisant les noms attribués par les auteurs successifs, précisant le libellé des étiquettes et commentant quelques éléments de la systématique. On notera que lorsqu'il a révisé les déterminations les étiquettes nouvelles sont marqués de la mention Kaup in Brauer. On retiendra :

  • Pour Gynacantha rosenbergi on trouve un ♂ (paralectotypus) le label manuscrit par Kaup : Gynacantha Rosenbergi Kaup Br., ♂, N.Guinea, v.R. [1].
  • Pour Lathrecista asiatica pectoralis on trouve un ♂ marqué de manière manuscrite : Libellula pectoralis Kp Ceram.
  • Pour Protorthemis coronata nous avons une ♀ indiquée de manière manuscrite : Libellula coronata Kp Ceram v.Ros. [1].
  • Pour Neurothemis decora nous avons une ♀ avec la mention manuscrite : Polyneura decora Kaup, ♀, Type, Amboina, ainsi qu'une autre ♀ qui de même est marquée : Neurothemis décora Kaup ♀.
  • Pour Neurothemis ramburii nous trouvons un ♂ marqué de manière manuscrite : Neurothemis Ramburii Kp. Celebes Duiv. [1]..
  • Pour Tramea loewii on a un ♂ (syntypus) comprenant le label (manuscrit semble-t-il) : Tramea Löwii K., Brauer et un autre manuscrit : Tramea Loewii Kaup, Ceram v.R. [1].
  • Pour Macrodiplax cora une ♀ (holotypus, par monotypie) : Diplax cora Kp, Ceram v.R. de manière manuscrite [1]..

En général Brauer est soit présenté comme descripteur, soit comme déterminateur, soit les deux. Par ailleurs de manière étrange certains individus sont indiqués comme s'ils avaient été récoltés par Kaup, alors que ce dernier ne s'est pas rendu sur place.


[1] - Dans la mesure où l'observateur / récolteur est indiqué et que Kp ou Kaup figure près du nom de l'espèce, ces exemples sont en phase avec une paternité de Kaup en ce qui concerne la description de ces taxons, néanmoins nous savons qu'il a la paternité du nom puisqu'il a nommé les espèces, néanmoins pas de la description qui a été confiée de fait à Brauer.

Conclusion

La principale question sous-jacente à cette lecture est : est-ce que comme le propose Schneider (1995, 1997, 2004), Kaup est l'auteur de plusieurs espèces présentées dans cette série d'articles ?
L'unique argument disponible est que Brauer a distingué dans son texte et marqué des espèces à son propre nom sous m. ou mihi et d'autres au nom de Kaup. Néanmoins il ajoute systématiquement la mention in litt. après Kaup ; sauf dans un cas qu'il convient probablement de considérer comme un oubli chez Gynacantha rosenbergi, taxon qui lui-aussi devrait être considéré comme in litt..
Les auteurs n'ont quasiment jamais attribué les espèces considérées à Kaup. Bridges (1994) applique - à une hésitation près - directement Kaup comme auteur de Macrodiplax cora, néanmoins rien ne vient étayer cette proposition.
Selon les éléments rassemblés, Kaup a bien confié une collection d'Insectes à Brauer, en ayant attribué de nouveaux noms à ceux qu'ils pensait nouveaux pour la science. Brauer les a examiné, décrit et parfois renommé lorsque c'était nécessaire. La collection est revenue dans les mains de Kaup qui l'a déposée à son musée de Darmstadt, mais n'a en aucun cas décrit en détail les espèces. Nous pensons donc en conclusion que Kaup n'a la paternité d'aucune des espèces énoncées ici [2020].

Références supplémentaires

Bridges C.A. 1994 - Catalogue of the family-group, genus-group and species-group names of the Odonata of the world (Third Edition). - Chez l'auteur, Urbana, Illinois.