La communication hormonale est caractérisée par la libération d'une molécule (hormone) en réponse à un stimulus. Cette molécule est libérée en petite quantité et agit spécifiquement sur des cellules-cibles. Les messagers hormonaux ont des natures chimiques variées : peptides (protéines), stéroïdes, dérivés d'acide aminés.

Exploiter des ressources documentaires pour :
- définir une hormone, une glande endocrine et un organe cible ;
- mettre en relation la variation d'un paramètre physiologique avec la sécrétion d'un messager hormonal ;
- mettre en relation la réception d'un messager hormonal avec la modification d'une activité cellulaire.

Les communications hormonale et nerveuse s’organisent en boucles de régulation.
La régulation de la glycémie nécessite un échange d’informations entre organes et cellules par voie hormonale.
L'hyperglycémie et l'hypoglycémie sont des écarts de la concentration en glucose dans le sang avec la valeur de consigne.
Les cellules pancréatiques détectent l'écart entre la valeur de la glycémie effective et la valeur de consigne et sécrètent l'insuline (hypoglycémiante) ou le glucagon (hyperglycémiante).
Les organes-cible, le foie, les tissus adipeux et musculaires déclenchent des actions correctives en vue de ramener la glycémie à la valeur de consigne.
Les diabètes sucrés sont des pathologies caractéristiques d'un dysfonctionnement de la boucle de l'insuline.

Exploiter des ressources documentaires pour :
- comparer la glycémie effective d'un résultat d'analyse médicale à une valeur de référence ;
- schématiser une boucle de régulation de la glycémie ;
- mettre en relation la correction de l’écart avec les effets des messages hormonaux sur les structures cibles ;
- distinguer les diabètes de type 1 et 2.
bar
La communication hormonale est caractérisée par la libération d'une molécule (hormone) par une glande endocrine en réponse à un stimulus. Cette molécule est libérée en petite quantité et agit spécifiquement sur des cellules-cibles. Les messagers hormonaux ont des natures chimiques variées : peptides (protéines), stéroïdes, dérivés d'acide aminés.
Hormone, glande endocrine, organe cible, messager hormonal, activité cellulaire
Glandesendocrines
©© bysa - Wikipedia
Les communications hormonale et nerveuse s’organisent en boucles de régulation.
La régulation de la glycémie nécessite un échange d’informations entre organes et cellules par voie hormonale.
L'hyperglycémie et l'hypoglycémie sont des écarts de la concentration en glucose dans le sang avec la valeur de consigne.
Les cellules pancréatiques détectent l'écart entre la valeur de la glycémie effective et la valeur de consigne et sécrètent l'insuline (hypoglycémiante) ou le glucagon (hyperglycémiante).
Les organes-cible, le foie, les tissus adipeux et musculaires déclenchent des actions correctives en vue de ramener la glycémie à la valeur de consigne.
Les diabètes sucrés sont des pathologies caractéristiques d'un dysfonctionnement de la boucle de l'insuline.
Glycémie, boucle de régulation, diabète de type 1, diabète de type 2
> Régulation de la glycémie (schéma)
Glycémie
Le diabète sucré se différencie en diabète de type 1 et diabète de type 2. Le premier est dit insulino-dépendant et apparaît chez les jeunes enfants. Les diabétiques de type 1 doivent régulièrement contrôler leur glycémie, s'injecter de l'insuline plusieurs fois par jour, manger de manière équilibrée et pratiquer une activité physique quotidienne. Le second, dit non insulino-dépendant. Il apparaît chez l'adulte en général et se traduit par une résistance de l'organisme à l'insuline et un dérèglement de la glycémie.
bar