Ambrosia artemisiifolia

De Miscellaneous Biodiversita

Angiosperme.jpg

> Accueil > Angiospermes

Ambrosia artemisiifolia L.

Ambroisie à feuilles d'Armoises - (en) Ragweed - Asteraceae
syn. - Ambroisie élevée, Petite herbe à poux, Absinthe anglaise

En Rhône-Alpes, le risque d’allergie à l’Ambroisie ne cesse d’augmenter. Les populations européennes semblent plus sensibles au pollen de l'Ambroisie que celles d'Amérique du Nord. La lutte contre l’expansion de cette plante est devenue un enjeu de santé publique majeur qui requiert l’implication de tous les acteurs. C’est une plante élevée qui peut atteindre 150, voire 200 cm.

Ambartamn.jpg

Originaire d'Amérique du Nord, qu’elle occupe dans son entier, elle est réputée introduite en Allemagne en 1863 et en France en 1875. De fait l’espèce est en France plus anciennement et concerne les premières mentions sur le continent européen : à Lyon en 1763, Paris en 1775 et Poitiers en 1791, la plus ancienne pièce d’herbier date de 1863 (Bullock 2012), son expansion spectaculaire s’est faite depuis les années 2000. La progression récente de l’Ambroisie semble avoir été favorisée par la culture du Tournesol. Elle s’observe en Europe depuis le nord de la Finlande, le sud de la Norvège et de la Suède jusqu’en Europe centrale et occidentale, ainsi que dans les Iles Britanniques. On la trouve encore introduite en Afrique du Nord, au Proche Orient et en Australie.

Crédit de la cartographie ci-contre - © Bullock (2012).

Ambartfr.jpg

En France (carte ci-contre : état 2014), l’ensemble du Bassin du Rhône est touché, à basse altitude. La Loire est progressivement colonisée jusqu'en aval d'Orléans. Ailleurs en France, l'espèce existe çà et là, et, de façon plus significative en Alsace. C'est une plante devenue envahissante. Elle est désormais dans l'ouest et le nord-est du pays, ainsi qu'en Bretagne. Il ne reste plus dans le pays que deux départements sans aucune station connue [2019].

Ambartfr.png
©© byncsa - Cyrille Deliry - Etat 2019 - Histoires Naturelles

Friches, chemins, jardins... elle recherche les lieux lumineux. Floraison en (juillet) août-septembre (novembre). C'est une espèce annuelle à germination printanière. Elle est sensible alors au gel.
Cette plante allergène, émet jusqu'à 2,5 milliards de grains de pollens par pied, susceptibles de se déplacer sur plus de 100 km. Cinq grains de pollen par m3 d'air suffisent à déclencher une allergie chez les personnes sensibles (rhinites, conjonctivites, trachéites, toux ; dans un cas sur deux crises d'asthmes). Par ailleurs il est démontré que le déplacement des graines est accéléré par la circulation routière. Ainsi des graines marquées se sont déplacé jusqu'à 35 m en 24h, contre 50 cm seulement dans un contexte non routier. La lutte contre l'espèce constitue en l'arrachage avant la floraison.
La Chrysomèle, Ophraella communa est relativement spécialisée dans l'attaque et la consommation de l'Ambroisie élevée. La difficulté est que cet Insecte s'attaque aussi au Tournesol et pourrait à son tour devenir un fléau supplémentaire. Toutefois des études récentes semblent montre que l'impact de la Chrysomèle est négligeable sur nos cultures.

Ambart.jpg
©© bysa - J.Maréchal - Tela-Botanica

Ambart1.jpg
©© bysa - Hugues Tinguy - Tela-Botanica


Bullock J. (coord.) 2012 - Assessing and controlling the spread and the effects of common ragweed in Europe. - Rapport final.
Deliry C. 2014 - Ambroisie à feuilles d'Armoise. - Nature Life n°19, 8 décembre 2014.


> Ambroisie.info - Lettre de l'Observatoire des Ambroisies