Névroptères

De Miscellaneous Biodiversita

> Accueil

Névroptères, Planipennes ou Neuroptères

Ascalaphes - Fourmilions


Le nom de Névroptère provient de la racine nevro qui signifie nerf, nerveux et pteron qui corresponds aux ailes. Ceci fait référence à la dense nervation concernant ces Insectes.

Pline l'Ancien (Ie siècle) évoque un Scorpion ailé qui pourrait correspondre à un Mécoptère. Dans l'Antiquité le nom d'Hémérobe - qui ne vit qu'un jour - se rattache aux Ephémères. Moufet (1634) parle de Musca chrysops qui représente vraisemblablement un Chrysopidé et Maldebanche (1688) décrit la larve de Formicaleo, le Fourmilion. De Réaumur (1743) en reparle et donne la description d'une larve de Chrysopa. Quant à Linné (1758), il range dans l'ordre des Névroptères, les Odonates, les Phryganes et les Raphidioptères, en plus des Névroptères véritables. Au XIXe siècle, G.Schneider, H.Hagen et F.Brauer travaillent sur cet Ordre, avec Brauer (1876) qui donne enfin un aperçu des Névroptères d'Europe. D'autres auteurs se seront intéressés aussi aux Névroptères, notamment Rambur (1842) ou van der Weele qui publie par exemple en 1908 une monographie des Ascalaphes. Enfin Killington (1936-37) publie une monographie des Névroptères de Grande Bretagne. Séméria & Berland (1962, 1988) publient puis révisent un Atlas des Névroptères de France et d'Europe. Entre temps Aspöck & al. (1980) synthétisent, en allemand, les connaissances sur les Névroptères d'Europe.

Sophogramma lii Yang, Zhao & Ren, 2009 est un Névroptère du Jurassique appartenant à la famille fossille des Kalligrammatidae, à l'aspect de papillons aux ailes colorées - ©© by - Yang & al. (2009)

Plus de 6000 espèces de Névroptères sont connus dans le Monde dont environ 300 en Europe, présents surtout dans le régions chaudes de la planète. Les premiers fossiles connus datent du Permien (vers 270 Ma). et ces Insectes se sont diversifié dès l'ère Secondaire. De très individus du Jurassique ressemblaient à des Papillons. Les Mégaloptères sont parfois rangés dans cet ensemble. On distingue les Osmyles, les Hémérobiiformes qui comprennent les Hémérobes, les Mantispes et les Chrysopes et les Myrméléontiformes avec les Némoptères, les Ascalaphes et les Foumilions. Les Raphidioptères forment un ensemble voisin comprenant les Raphides et les Sialides.

Bien que d'aspect diversifiés ils partagent les caractères suivants :

  • Ailes développées présentant un réseau de nervures très sérré,
  • Ailes couches en toit lorsqu'elles sont repliées au-dessus du corps,
  • Larves carnassières aux mandibules longues et canaliculées.

Nevropteres.jpg
Planche du Dictionnaire Universel d'Histoire Naturelle (1849) - Ascalaphe, Fourmilion et Némoptère


Aspöck H., Aspöch U. & Hölzel H. 1980 - Die Neuroptern Europas. 2 vol. - 495+355 pp.
Auber J. 1955 - Les Myrmeleonidae de France. - L’Entomologiste, 11 : 48-58.
Deliry C. 2017 - Névroptères de Rhône-Alpes. - Histoires Naturelles n°50.
Deliry C. 2019 - Fourmilions en Poitou-Charentes & Vendée. - Histoire Naturelles n°57. - PDF
Giacomino M. 2007 - Clé de détermination des Myrmeleontidae de France. - Invertébrés Armoricains, 1 : 29-34. - PDF LINK
Grassé P.P. 1951 - Traité de Zoologie. Tome X. - Masson, [Berland L. & Grassé P.P. : Névroptéroïdes].
Killington F.J. 1936-37 - A monograph of the British Neuroptera. - The Ray Soc., 2 volumes.
Martin R. 1931 - Pseudo-Névroptères et Névroptères - Histoire Naturelle de la France, 9 bis partie. - Deyrolle, Paris : 220 pp. - PDFbr> Séméria Y. & Berland L. 1988 - Atlas des Névroptères de France et d'Europe. - éd. Boubé, Paris. - PDF LINK
Tillier P., Giacomino M. & Colombo R. 2013 - Atlas de répartition de Fourmilions de France. - RARE, suppl.au tom.XIII. - PDF LINK


> Fourmilions en Poitou-Charentes & Vendée