Panthera onca : Différence entre versions

De Miscellaneous Biodiversita

m
m
(3 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 8 : Ligne 8 :
 
> Le 29 novembre 2019 s'est tenu la [https://deliry.com/news/journee-internationale-du-jaguar-le-29-novembre-2019/ première journée internationale du Jaguar]
 
> Le 29 novembre 2019 s'est tenu la [https://deliry.com/news/journee-internationale-du-jaguar-le-29-novembre-2019/ première journée internationale du Jaguar]
 
----
 
----
Ces dernières décennies, l’aire de distribution des Jaguars (Panthera onca) a diminué de 50% en raison de la destruction de son habitat, de la chasse illégale, de la réduction des sources de nourriture et du conflit entre l’Homme et du Jaguar. Désormais le statut de l'espèce semble stabilisé. Il s'agit du plus grand félin présente en Amérique et le troisième en taille après le Lion et le Tigre.<br>
+
Ces dernières décennies, l’aire de distribution des Jaguars (Panthera onca) a diminué de 50% en raison de la destruction de son habitat, de la chasse illégale, de la réduction des sources de nourriture et du conflit entre l’Homme et du Jaguar. Désormais le statut de l'espèce semble stabilisé. Jusqu'en 1973 on en tuait jusqu'à 18.000 par ans ! Il s'agit du plus grand félin présente en Amérique et le troisième en taille après le Lion et le Tigre.<br>
Son nom est d'origine amérindienne : ''Yaguara''. Il a été vénéré par les Mayas et les Olmèques. Les premiers colons espagnols l'appelaient ''El Tigre''.
+
Son nom est d'origine amérindienne : ''Yaguara'' (= "bête sauvage qui tue sa proie d'un bond"). Il a été vénéré par les Mayas et les Olmèques. Les premiers colons espagnols l'appelaient ''El Tigre''.
 
----
 
----
 
* ''Panthera onca onca'' (Linnaeus, 1758)
 
* ''Panthera onca onca'' (Linnaeus, 1758)
Ligne 17 : Ligne 17 :
 
* ''Panthera onca hernandezi'' (Gray, 1857)
 
* ''Panthera onca hernandezi'' (Gray, 1857)
 
* ''Panthera onca palustris'' (Ameghino, 1888)
 
* ''Panthera onca palustris'' (Ameghino, 1888)
* ''Panthera onca paraguensis'' (Hollister, 1914)
+
* ''Panthera onca paraguensis'' (Hollister, 1914) (= ''palustris'' [?])
 
* ''Panthera onca peruviana'' (de Blainville, 1843)
 
* ''Panthera onca peruviana'' (de Blainville, 1843)
 
* ''Panthera onca veracruscis'' (Nelson & Goldman, 1933)
 
* ''Panthera onca veracruscis'' (Nelson & Goldman, 1933)
 
----
 
----
Se trouve depuis le Mexique, surtout depuis le Yucatan, au Nord de l'Argentine. On compte en 2019 près de 64.000 individus dont 55.000 se trouvent au Brésil. Autrefois l'espèce se trouvait sur la totalité de l'Amazonie et vivait dans le sud des Etats Unis (notamment Arizona, Nouveau Mexique, Texas) d'où elle a disparu. Elle descendait par ailleurs sur les deux-tiers de l'Argentine alors qu'elle est maintenant limitée au nord de ce pays. Elle a aussi disparu de l'Uruguay, l'espèce ayant été exterminée dans ce pays au XIXe siècle.
+
Se trouve depuis le Mexique, surtout depuis le Yucatan, au Nord de l'Argentine. On compte en 2019 près de 64.000 individus dont 55.000 se trouvent au Brésil. Autrefois l'espèce se trouvait sur la totalité de l'Amazonie et vivait dans le sud des Etats Unis (notamment Arizona, Nouveau Mexique, Texas) d'où elle a disparu [1]. Elle descendait par ailleurs sur les deux-tiers de l'Argentine alors qu'elle est maintenant limitée au nord de ce pays. Elle a aussi disparu de l'Uruguay, l'espèce ayant été exterminée dans ce pays au XIXe siècle.
 
{{Thumb|Panonc1.jpg|©© byncnd - Tortano & al. (2017)}}
 
{{Thumb|Panonc1.jpg|©© byncnd - Tortano & al. (2017)}}
 
Ses habitats sont variées, le Jaguar préférant les secteurs avec des rivières, des lacs, des plaines inondables ou des mangroves. C'est un bon nageur et son habitat optimal corresponds à des savanes marécageuses ou des collines boisées proches de rivières ou de lacs, dans des secteurs où le gibier abonde. On le trouve généralement sous 1000 m d'altitude, mais il atteint les 2700 m dans les Andes et même 3800 m au Cosa Rica. C'est une espèce discrète et solitaire, présente généralement en faible densité. On en trouve 3,2 individus pour 100 km{{2}} en Guyane française contre jusqu'à 5-7 animaux dans les forêts du Brésil et même 7,5-8,8 au Bélize. Le Jaguar vit entre 11 et 12 ans, avec record de 22 ans en captivité. C'est un chasseur nocturne, mais peut faire des exceptions.
 
Ses habitats sont variées, le Jaguar préférant les secteurs avec des rivières, des lacs, des plaines inondables ou des mangroves. C'est un bon nageur et son habitat optimal corresponds à des savanes marécageuses ou des collines boisées proches de rivières ou de lacs, dans des secteurs où le gibier abonde. On le trouve généralement sous 1000 m d'altitude, mais il atteint les 2700 m dans les Andes et même 3800 m au Cosa Rica. C'est une espèce discrète et solitaire, présente généralement en faible densité. On en trouve 3,2 individus pour 100 km{{2}} en Guyane française contre jusqu'à 5-7 animaux dans les forêts du Brésil et même 7,5-8,8 au Bélize. Le Jaguar vit entre 11 et 12 ans, avec record de 22 ans en captivité. C'est un chasseur nocturne, mais peut faire des exceptions.
Ligne 34 : Ligne 34 :
 
'''Deliry C. 2009''' - Félidés du Monde. - Histoires Naturelles du GPS. - [https://www.deliry.com/resources/FelidesMonde.pdf PDF]<br>
 
'''Deliry C. 2009''' - Félidés du Monde. - Histoires Naturelles du GPS. - [https://www.deliry.com/resources/FelidesMonde.pdf PDF]<br>
 
'''Hoogesteijn R. & Mondolfi E. 1992''' - Le jaguar. - Ed. Armitano, Caracas.<br>
 
'''Hoogesteijn R. & Mondolfi E. 1992''' - Le jaguar. - Ed. Armitano, Caracas.<br>
 +
'''McCain E.B. & Childs J.L. 2008''' - Evidence of resident jaguars (Panthera onca) in the southwestern United States and the implications for conservations. - Journal of Mammalogy, 89 : 1-10.<br>
 
'''Rabinowitz A.A. 1986''' - Jaguar. - Arbor House, New York.<br>
 
'''Rabinowitz A.A. 1986''' - Jaguar. - Arbor House, New York.<br>
 +
'''Tortano F.R. & al. 2017''' - The numbers of the beast: Valuation of jaguar (Panthera onca) tourism and cattle depredation in the Brazilian Pantanal. - Global Ecology & Conservation, 11 : 106-114.<br>
 
----
 
----
 
> [https://deliry.com/news/journee-internationale-du-jaguar-le-29-novembre-2019/ première journée internationale du Jaguar (Histoires Naturellement)]
 
> [https://deliry.com/news/journee-internationale-du-jaguar-le-29-novembre-2019/ première journée internationale du Jaguar (Histoires Naturellement)]
 +
----
 +
'''[1]''' - Des contacts réalisés par pièges photographiques semblent indiquer qu'il reste quelques très rares individus aux Etats Unis, notamment en Arizona. Ce ne sont pas des erratiques ou individus égarés en raison de la répétition des contacts. Ainsi un Jaguar photographié en 1996 a été revu à 64 occasions entre 2004 et 2007 (Mc Cain & Childs 2008). A suivre et actualiser...

Version du 29 novembre 2019 à 20:18

Mammifere.jpg

> Accueil > Mammifères

Panthera onca (Linnaeus, 1758)

Jaguar - Félidae

Nt.png

Quasi Menacée 2008 (En déclin) [A préciser]

> Le 29 novembre 2019 s'est tenu la première journée internationale du Jaguar


Ces dernières décennies, l’aire de distribution des Jaguars (Panthera onca) a diminué de 50% en raison de la destruction de son habitat, de la chasse illégale, de la réduction des sources de nourriture et du conflit entre l’Homme et du Jaguar. Désormais le statut de l'espèce semble stabilisé. Jusqu'en 1973 on en tuait jusqu'à 18.000 par ans ! Il s'agit du plus grand félin présente en Amérique et le troisième en taille après le Lion et le Tigre.
Son nom est d'origine amérindienne : Yaguara (= "bête sauvage qui tue sa proie d'un bond"). Il a été vénéré par les Mayas et les Olmèques. Les premiers colons espagnols l'appelaient El Tigre.


  • Panthera onca onca (Linnaeus, 1758)
  • Panthera onca arizonensis (Goldman, 1932)
  • Panthera onca centralis (Mearns, 1901)
  • Panthera onca goldmani (Mearns, 1901
  • Panthera onca hernandezi (Gray, 1857)
  • Panthera onca palustris (Ameghino, 1888)
  • Panthera onca paraguensis (Hollister, 1914) (= palustris [?])
  • Panthera onca peruviana (de Blainville, 1843)
  • Panthera onca veracruscis (Nelson & Goldman, 1933)

Se trouve depuis le Mexique, surtout depuis le Yucatan, au Nord de l'Argentine. On compte en 2019 près de 64.000 individus dont 55.000 se trouvent au Brésil. Autrefois l'espèce se trouvait sur la totalité de l'Amazonie et vivait dans le sud des Etats Unis (notamment Arizona, Nouveau Mexique, Texas) d'où elle a disparu [1]. Elle descendait par ailleurs sur les deux-tiers de l'Argentine alors qu'elle est maintenant limitée au nord de ce pays. Elle a aussi disparu de l'Uruguay, l'espèce ayant été exterminée dans ce pays au XIXe siècle.

©© byncnd - Tortano & al. (2017)

Ses habitats sont variées, le Jaguar préférant les secteurs avec des rivières, des lacs, des plaines inondables ou des mangroves. C'est un bon nageur et son habitat optimal corresponds à des savanes marécageuses ou des collines boisées proches de rivières ou de lacs, dans des secteurs où le gibier abonde. On le trouve généralement sous 1000 m d'altitude, mais il atteint les 2700 m dans les Andes et même 3800 m au Cosa Rica. C'est une espèce discrète et solitaire, présente généralement en faible densité. On en trouve 3,2 individus pour 100 km2 en Guyane française contre jusqu'à 5-7 animaux dans les forêts du Brésil et même 7,5-8,8 au Bélize. Le Jaguar vit entre 11 et 12 ans, avec record de 22 ans en captivité. C'est un chasseur nocturne, mais peut faire des exceptions.

On considère qu'il est issu d'une espèce de Panthera provenant d'Asie et venue par le détroit de Béring. On conaît vers 1,6 et 0,1 Ma un fossile de grande taille Panthera angusta Ŧ qui lui ressemble et habitait les Etats Unis.

Panoncwd.png

Panonc.jpg
shared - © Douglas Trent - Archives Bichos do Pantanal


Deliry C. 2009 - Félidés du Monde. - Histoires Naturelles du GPS. - PDF
Hoogesteijn R. & Mondolfi E. 1992 - Le jaguar. - Ed. Armitano, Caracas.
McCain E.B. & Childs J.L. 2008 - Evidence of resident jaguars (Panthera onca) in the southwestern United States and the implications for conservations. - Journal of Mammalogy, 89 : 1-10.
Rabinowitz A.A. 1986 - Jaguar. - Arbor House, New York.
Tortano F.R. & al. 2017 - The numbers of the beast: Valuation of jaguar (Panthera onca) tourism and cattle depredation in the Brazilian Pantanal. - Global Ecology & Conservation, 11 : 106-114.


> première journée internationale du Jaguar (Histoires Naturellement)


[1] - Des contacts réalisés par pièges photographiques semblent indiquer qu'il reste quelques très rares individus aux Etats Unis, notamment en Arizona. Ce ne sont pas des erratiques ou individus égarés en raison de la répétition des contacts. Ainsi un Jaguar photographié en 1996 a été revu à 64 occasions entre 2004 et 2007 (Mc Cain & Childs 2008). A suivre et actualiser...