1 xii 2019 – Bilan de novembre

Le mois de novembre a été gris et pluvieux. Plusieurs records de précipitations et des records d’ensoleillement faibles ont été mesurés.

Ce n’est toutefois pas le mois de novembre le plus pluvieux en France, depuis 1959 les mois de 1996, 2000 et 2002 avaient accumulé des précipitations supérieures en moyenne pour le pays.

C’est aussi le deuxième mois de novembre le plus chaud dans le Monde avec un excédent thermique de +1,02°C, derrière le mois de novembre 2015 (+1,06°C).

L’excédent global est de +80% avec une moyenne totale de 166 mm. Socoa (Pyrénées-Atlantique) avec 519 mm a battu un record datant de 1923 et 429 mm, Mont de Marsan (Landes) avec 366 mm bat celui de l’an 2000 qui était de 295 mm. Le ciel n’a pas été lumineux à Biarritz et ce ne sont que 50 h de soleil qui ont été enregistrées. Le précédent record était proche avec 51h en 1966.

A contrario certaines villes ont échappé aux intempéries, notamment en Alsace ou dans le Languedoc. Il n’a plu que 14 mm à Perpignan par exemple ce qui correspond à un déficit de -76%. Les perturbations atlantiques ne passent guère par là.

La tempête Amélie du 3 novembre, a été un coup de vent atypique car il était précoce et particulièrement fort.

Du 14 au 15 novembre ce sont des chutes de neige précoces dans le sud-est de la France qui descendent jusqu’en plaine. Ce sont 15 cm de neige qui sont tombés à Roman sur Isère dans la Drôme, 12 cm à Valence…

Du 22 au 24 novembre c’est un épisode cévenol puis méditerranéen qui concerne le sud-est du Massif Central, la Provence et la Côte d’Azur.

Enfin le 26 novembre une ligne orageuse et des vents forts concernent la façade Atlantique.

Commentaires fermés.