9 et 10 ii 2020 – Tempête Ciara sur le nord de la France

La dépression dénommé Ciara va sévir sur la moitié nord de la France, dimanche et lundi. Elle est porté par un jet stream situé à 9000 m d’altitude poussant des vents de près de 350 km/h. On envisage en conséquence des rafales au niveau du sol de 160 km/h en Mer du Nord dans la nuit entre dimanche et lundi. Les vents vont se renforcer dès dimanche après-midi dans le nord du pays. Les mêmes vents pousseront leur souffle sur les massifs en particulier sur les Vosges. On envisage même des pointes à 200 km/h sur les points usuellement exposés de la Corse (Cap Corse, Cap Sagro). Les pointes à 120 km/h seront régulières sur les côtes de la Manche avec une houle pouvant passer les 9 m d’amplitude sur Ouessant. Des phénomènes de submersion littorale sont envisagés.

Observations – Coup de vent le plus marqué à Barfleur (Manche) avec une pointe à 165 km/h suivi de 129 km/h seulement – si on peut dire ainsi – à Cap Gris Nez (Pas de Calais et à St Vaast la Hougue (Manche). Dans les terres on a enregistré 108 km/h en rafale à Caen. Ne pas oublier 152 km/h au sommet d ela Tour Eiffel, le record mensuel battu à Strasbourg avec 121 km/h. On prévoyait les maximas pour les Vosges et la valeur exceptionnelle de 181 km/h a bien été enregistrée au Markstein lors du passage du front.

C’est ensuite au tour de la Corse d’être concernée avec un beau 201 km/h au Cap Corse, 159 km/h à l’île Rousse.

19 au 23 xii 2019 – Elsa et Fabien débarquent tour à tour

Introduction et prévisions…

En corrélation avec un vaste système dépressionnaire sur l’Atlantique (vents de 100 km/h) une depression secondaire va se creuser côté Méditerranée. Cévennes et Provence seront l’objet de pluies orageuses, de vent violent (plus de 100 km/h dans la Vallée du Rhône, 120 km/h sur le Pilat et 150 km/h sur les crêtes des Pyrénées) et de fortes précipitations (localement 200 mm dans les Cévennes).

En Espagne ce sera dès mercredi 18 décembre 2019, on nomme la dépression : Elsa. Des vents entre 100 et 120 km/h annoncés en rafale et plus de 100 km/h. En terme de synchronisme l’Irlande est aussi concernées par la tempête Elsa, 120 km/h. En Espagne le record est de 136 km/h en rafales à Alto Campoo. Cette dépression s’est étendue jusqu’aux Açores.

Quelques éléments du déroulement…

Le vent a soufflé assez fort une grande partie de la nuit sur Niort. Ce matin la situation s’est largement calmée, il ne pleut plus, le soleil se montre entre les nuages.

On a mesuré dans la région de Grenoble de fortes rafales en altitude : 159 km/h dans le Vercors à Villard de Lans (record absolu), 103 km/h à St Laurent du Pont… une moyenne calculée de 110 km/h sur 10 minutes à Chamrousse avec des rafales probablement autour de 200 km/h (à confirmer).

shared – © piquata_62 – Instagram sur Météo Grenoble
Chute d’arbre barrant la route à Voiron

Les valeurs remarquables de 207 km/h en rafale ont été enregistrées en montagne dans les Pyrénées : record absolu à Iraty (64). On a un beau 151 km/h à St Chamond (Loire ; record absolu), 146 km/h à St Etienne… record absolu de 130 km/h à l’aéroport de St Etienne ! De plus et parmi d’autres : 121 km/h à Bourgoin Jallieu en Isère, 113 km/h à l’aéroport de Grenoble St Geoirs…

On déplore plusieurs victimes de la tempête Elsa dans la Péninsule ibérique.

Belle tempête dans la nuit de samedi 21 à dimanche 22 décembre 2019. La carte ci-dessous (windy.com) rends compte de la situation vers 4h du matin (rafales max.). Une sorte de mini médicane semble se former sur la Ligurie et les vents sont particulièrement puissants en Corse avec une pointe à 196 km/h au niveau du Cap nord. Elle porte un nom : Fabien, la tempête qui vient de l’ouest ! Elle a parcouru plus de 5000 km à travers l’Atlantique avant de venir impacter l’ouest de la France. Des vents des plus de 100 km/h sont régulièrement constatés, en particulier sur la façade Atlantique : pointes à 115 km/h en Charente et 123 km/h dans les Landes.

C’est aussi selon les sources, Ailton au niveau du continent et plus fort, Bernhard en Corse et côté Méditerranée.

Au petit matin, on constate des rafales de 148 km/h sur les Landes, 145 km/h vers le Morbihan, 128 km/h sur le littoral de Charente-Maritimes. Dans les terres c’est un 126 km/h à Royan, 106 km/h en Charente, 100 km/h vers Toulouse. Mais c’est sans compter des pointes de vent exceptionnelles sur l’ensemble de la Corse fortement sécouée par la tempête. Que dire alors de la pointe à 216 km/h indiquée vers Andorre.

Enfin un coup à 141 km/h à Bordeaux est proche du record de 144 km/h du 27 décembre 1999 lors de la tempête Martin.

Cas particulier de la Corse

Nous avons déjà souligné plus haut le cas particulier de la Corse. La première tempête survenue dans la nuit du 21 au 22 décembre doit correspondre à une reprise d’Elsa sur la Méditerranée. Les vents nous semblent particulièrement exceptionnels par leur couverture. Il n’y a presque pas un point de l’île de Beautée qui n’ait eu de rafale à moins de 100 km/h. Quant au Cap Corse il affiche du 196 et du 207 km/h (record mensuel absolu au Cap Sagro) ; 151 km/h du côté Sardaigne et 154 km/h à Ajaccio, battu par Bastia avec 170 km/h dans les environs de la ville (le record absolu précédant datait du 8 février 1984 : environ 166 km/h). Les pluies sont abondantes (plus de 180 mm en montagne) et les crues tout à fait exceptionnelles. La rivière de la Gravone est en crue record : 630 m3/s, la digue de l’aéroport d’Ajaccio prévue pour retenir une crue centennale est dépassée et cote 6,5 m à Peri (dépasse le record de 5,9 m datant 21 septembre 1996).

Crue sur la Gravone (amont) au niveau de Peri – C’est une crue record le 21 décembre 2019 – Vigicrue
shared – © Air plus news – Tweeter
Un lac sur l’aéroport d’Ajaccio

Les aéroports sont fermés jusqu’à lundi matin, voire inondés et les trains ne circulent pas. La circulation routière est particulièrement dangereuse. On ne peut pour ainsi dire pas accéder à la ville d’Ajaccio qui se trouve isolée.

shared – © Radio France, Maxime Becmeur – franceBleue
Vers Ajaccio, le fleuve Prunelli en pleine crue
shared – © euronews. – Shootscreen

Une fois Elsa passée, il faudra affronter Fabien de dimanche à lundi.

12 au 15 xii 2019 – Nouvelle tempête sur la manche, étendue sur l’atlantique

A Niort on a eu un coup de vent chaque nuits

  • BernardoToni – Rafale à 86,4 km/h vers 3h du matin le 13 décembre 2019.
  • Cecilia – Veiko – Rafale à 82,8 km/h vers 1h du matin le 14 décembre .
  • Daniel – Wilfried Rafale à 72 km/h ver 23h le 14 décembre au soir.

Plusieurs coup de vents d’ouest associés à la succession de dépressions assez creuses qui circuleront entre le sud du Labrador ou Groenland et les îles Britanniques. La Manche et la façade Atlantique seront touchés. La dépression se creusera jusqu’à 965 hPa. Les dépressions courent ensuite vers la Méditerranée, l’Italie et la Grèce.

Alerte jaune sur la façade Atlantique, vents ! Alerte orange dans l’ouest des Pyrénées, précipitations ! Jaune dans le sud-est du Massif Central, précipitations ! Jaune encore en Corse, vents ! La Provence ne sera pas concernée : ouf.

Des rafales moyennes de 80 à 90 km/h sont prévues avec des maxima de 120 km/h. On pense que sur les reliefs pyrénéens celles-ci pourraient atteindre les 140 km/h. En fin de journée vendredi 13 décembre 2019, la Corse sera atteinte avec des pointes à 120-150 km/h. Les rafales sont prévues entre 70 et 90 km/h dans les terres en France continentale.

Le Sud-Ouest du pays sera concerné par des pluies assez abondantes : jusqu’à 50 mm. Plus dans le Massif Central occidental (80 mm) et les Pyrénées (plus de 100 mm). La neige tombera dès 1100 m dans le Massif Central et 1500 m dans les Pyrénées. Sur les Alpes du Nord on envisage entre 50 à 70 cm de neige dès 1500 m.

Des vents à 110 km/h sont attendus dans le Roussillon.

D’autres vagues pluvieuses et venteuses suivront sans discontinuer jusqu’au 15 décembre. Des cumuls de pluie importants sont prévus sur le sud-ouest et les Alpes, neige aussi évidemment (plus de 50 cm dans les Alpes au nord de Gap jusqu’au Mont Blanc et les Aiguilles rouges).

Observations

Ce sont les tempêtes Toni avec Uwe de concert, puis Veiko qui se sont succédées.

Situation des dépressions vendredi 13 décembre 2019 vers 12h00

La journée du vendredi 13 décembre 2019, paraît comme l’une des plus perturbée de l’année en France : 16 % du territoire est sous des vents tempétueux ayant atteint ou dépassé les 100 km/h.

Tempête Toni dans l’ouest

Crédit – © La Chaîne Météo – Rafales de vent du Vendredi 13 décembre 2019

Vendredi 13 décembre 2019 (com. 9h15) – La tempête Toni de la nuit a touché la région de Bordeaux : inondations, arbres tombés, toitures fragilisées… des rafales à 104 km/h ont été enregistrés ; 122 km/h en Dordogne voisine. La Garonne est sortie de son lit et inonde les voies sur berge.

Voie sur berge de la Garonne à Bordeaux – shared – © France Bleue Gironde – Tweeter

Vendredi 13 décembre 2019 (com. 15h29) – Toni143 km/h à Millau, le vent n’a pas soufflé ainsi depuis la tempête de 1999. On avait alors enregistré avec la tempête Martin une rafale de 166 km/h le 26 décembre 1999. La station de Puycelci dans le Tarn enregistre toutefois un véritable record avec 130 km/h, dépassant les 123 km/h de la tempête Klaus de décembre 1999.

On a enregistré lors du passage de la tempête Toni des vents de 140 kmh à la Pointe du Raz, 136 km/h à Brignogan, 130 à l’île de Groix… 117 à Chambéry…

En même temps, à peu près, tempête Uwe dans les Alpes et en Corse

Vendredi 13 décembre 2019 (com. 15h09) – Tempête Uwe – Des rafales de 174 km/h ont été observées sur le Cap Corse et 153 km/h à l’Ile Rousse par exemple. On pense que la tempête va encore se renforcer et approcher des 200 km/h en rafales.

En effet on a enregistré finalement 173 km/h au Cap Corse, mais aussi 198 à Sponde à l’altitude de 1980 m ! 161 km/h à Ajaccio. Dans les Alpes la « modique » valeur de 216 km/h a été enregistré en Savoie au Glacier du Pisaillas (3120 m d’altitude ; Val d’Isère et Bonneval sur Arc) dans l’après-midi du 13 décembre.

La nuit suivante c’est au tour de la tempête Veiko

Nuit du 13 au 14 décembre 2019 – Tempête Veiko – Si elle est ressentie par exemple jusqu’à Niort, elle concerne principalement le secteur de la Manche avec des rafales maximales de 148 km/h à St Vaast la Hougue, 123 au Cap de la Hague… 103 à Rouens, 100 pour Rennes…

Samedi 14 décembre 2019 (pub. 14h02)

shared – Rafale et vagues à St Jean de Luz – shared – © Bod Edme (AP/SIPA) – Paris Match

Dans le sud-ouest cumul de précipitation important en parallèle

Ce sont 280 mm de pluie qui sont tombés vendredi et samedi à Laruns dans les Pyrénées Atlantique. L’Adour déborde à Bayonne avec sa confluence avec la Nive.

Samedi 14 décembre 2019 (com. 4h13) – Les Pyrénées Atlantique sont en vigilance rouge (inondations) ; crues majeures prévues sur le Gave d’Oloron. Vigilance orange pour neuf départements voisins du sud-ouest pour même motif. Quant au vent il concerne la Haute-Normandie et la Picardie, ainsi que la Corse, secteurs en vigilance orange. Des avalanches, même degré de vigilance, concernent les Savoies et l’Isère.

Samedi 14 décembre 2019 (publ. 10h56)

shared – © Alain Fourcade – Adour à Aire sur l’Adour – Sud-Ouest

Et la nuit d’après, du samedi au dimanche, encore une : c’est Wilfried !

Tout le monde en a plein la tête de ce vent… personne n’en parle plus. Il faut dire que c’est la plus faible des 4 tempêtes qui se sont succédées sur la période. Alors une image du 13 décembre…

shared – © Ba’Di la Normandie – France 3 régions