19 au 23 i 2020 – Tempête hivernale Gloria en Espagne et dans le Roussillon

Annonce et prévisions

Ilka selon le système allemand, la tempête Gloria s’annonce exceptionnelle. De plus l’anticyclone situé plus au nord en France, bloque le système dépressionnaire qui va sévir pendant plus de 48 h en général.

Neige, pluie, vents et tempêtes côtières sont attendus en Espagne les 19 et 21 janvier 2020. Il devrait neiger à peu près partout, y compris à basse altitude, à l’intérieur des terres de la Péninsule ibérique avec des rafales de vents sur les façades méditerranéenne et les Baléares jusqu’à 120 km/h. Une part importante du pays et des îles sont classés en alerte rouge. On attends jusqu’à 40 cm de neige vers 600 m d’altitude dans la région de Valencia.

Ce qui n’était pas clairement prévu c’était le débordement de cette tempête sur le Roussillon et pourrait se déplacer en Corse. Ce seront des événements très localisés pour la France qui ailleurs aura un temps clément, mais de fort impact. Cet épisode devrait durer jusqu’à jeudi 23.

Sans erreur, ce sont des valeurs de précipitation démentielles qui sont attendues dans le Roussillon : localement jusqu’à 400 mm en montagne notamment et même 500 mm si de orages se développaient. Des vents de 110 km/h en rafale s’ajouteront et des vagues de 10 m sont prévues en Méditerranée.

Observations

Il s’agit d’un Aiguat plus que d’un épisode méditerranéen. Le premier se caractérise par une dépression centrée sur la Catalogne et l’ouest de Baléares, des vents d’est bloquant le système et des remontées humides concentrées sur le Roussillon. Un épisode méditerranéen un système similaire qui touche le Languedoc, les Cévennes, la Provence et la Côte d’Azur. Dans ce cas la dépression est centrée sur les Baléares ou le Golfe du Lyon, de même un vent d’est bloque le système et des remontées humides concernent le Midi de la France.

Mardi 21 janvier au matin, il pleut abondamment sur le Languedoc et en particulier sur le Roussillon. Il neige dans l’est de Pyrénées. La Corse est impactée avec un léger coup de vent pour l’instant. Nous sommes dans des conditions de météo extrême en Catalagne, notamment vers Barcelone. Une situation proche se trouve en mer au niveau du département du Var et dans une moindre mesure la Sardaigne est aussi concernée. Il neige dès 300 m d’altitude dans les Albères.

On compte 14 décès en Espagne… une vague de 11 m a été mesurée en mer vers les Baléares, ce qui constitue un record absolu. Il est tombé sur certains massifs vers Alicante 400 mm de précipitations ! En d’autres endroits il a neigé…

Les cumuls de pluie en 72 h sont de 440 mm à Montferrer, 426 mm à Arles sur Tech ce qui corresponds à cinq ou six mois de précipitations. Des rafales de 187 km/h ont été enregistrées en Andorre. On a mesuré aussi d’importantes chutes de neiges jusqu’à 175 cm dans l’est des Pyrénées. On craint des avalanches. Il a pu tomber localement jusqu’à un an de neige en quelques dizaines d’heures dans les Pyrénées-Orientales.

L’Aude a amplement débordé à Carcassonne et envahie rues et maisons jusqu’à plus de un mètre de hauteur.

A Trèbes le fleuve est sorti de son lit
shared – © LLGALY (FTV) – France Info 3 Occitanie

De manière spectaculaire, le delta de l’Ebro en Espagne est complètement inondé comme on peut le constater par satellite.

Historiquement l’Aiguat du 16 au 20 octobre 1940 sur le Roussillon a été l’épisode pluvieux le plus spectaculaire en France. Dans la journée du 17 octobre il est tombé 1000 mm à St Laurent de Cerdans, ce qui constitue un record national absolu et près de l’équivalent de deux ans et demi de pluies normales sur Paris. Au total 2000 mm sont relevés en 5 jours sur le sud des Pyrénées-Orientales (soit cinq années parisiennes !). Alors 57 victimes en France et 320 en Espagne sont déclarées. Cet Aiguat est le plus meurtrier et le plus violent jamais recensé.

Liens Internet et références

12 au 15 xii 2019 – Nouvelle tempête sur la manche, étendue sur l’atlantique

A Niort on a eu un coup de vent chaque nuits

  • BernardoToni – Rafale à 86,4 km/h vers 3h du matin le 13 décembre 2019.
  • Cecilia – Veiko – Rafale à 82,8 km/h vers 1h du matin le 14 décembre .
  • Daniel – Wilfried Rafale à 72 km/h ver 23h le 14 décembre au soir.

Plusieurs coup de vents d’ouest associés à la succession de dépressions assez creuses qui circuleront entre le sud du Labrador ou Groenland et les îles Britanniques. La Manche et la façade Atlantique seront touchés. La dépression se creusera jusqu’à 965 hPa. Les dépressions courent ensuite vers la Méditerranée, l’Italie et la Grèce.

Alerte jaune sur la façade Atlantique, vents ! Alerte orange dans l’ouest des Pyrénées, précipitations ! Jaune dans le sud-est du Massif Central, précipitations ! Jaune encore en Corse, vents ! La Provence ne sera pas concernée : ouf.

Des rafales moyennes de 80 à 90 km/h sont prévues avec des maxima de 120 km/h. On pense que sur les reliefs pyrénéens celles-ci pourraient atteindre les 140 km/h. En fin de journée vendredi 13 décembre 2019, la Corse sera atteinte avec des pointes à 120-150 km/h. Les rafales sont prévues entre 70 et 90 km/h dans les terres en France continentale.

Le Sud-Ouest du pays sera concerné par des pluies assez abondantes : jusqu’à 50 mm. Plus dans le Massif Central occidental (80 mm) et les Pyrénées (plus de 100 mm). La neige tombera dès 1100 m dans le Massif Central et 1500 m dans les Pyrénées. Sur les Alpes du Nord on envisage entre 50 à 70 cm de neige dès 1500 m.

Des vents à 110 km/h sont attendus dans le Roussillon.

D’autres vagues pluvieuses et venteuses suivront sans discontinuer jusqu’au 15 décembre. Des cumuls de pluie importants sont prévus sur le sud-ouest et les Alpes, neige aussi évidemment (plus de 50 cm dans les Alpes au nord de Gap jusqu’au Mont Blanc et les Aiguilles rouges).

Observations

Ce sont les tempêtes Toni avec Uwe de concert, puis Veiko qui se sont succédées.

Situation des dépressions vendredi 13 décembre 2019 vers 12h00

La journée du vendredi 13 décembre 2019, paraît comme l’une des plus perturbée de l’année en France : 16 % du territoire est sous des vents tempétueux ayant atteint ou dépassé les 100 km/h.

Tempête Toni dans l’ouest

Crédit – © La Chaîne Météo – Rafales de vent du Vendredi 13 décembre 2019

Vendredi 13 décembre 2019 (com. 9h15) – La tempête Toni de la nuit a touché la région de Bordeaux : inondations, arbres tombés, toitures fragilisées… des rafales à 104 km/h ont été enregistrés ; 122 km/h en Dordogne voisine. La Garonne est sortie de son lit et inonde les voies sur berge.

Voie sur berge de la Garonne à Bordeaux – shared – © France Bleue Gironde – Tweeter

Vendredi 13 décembre 2019 (com. 15h29) – Toni143 km/h à Millau, le vent n’a pas soufflé ainsi depuis la tempête de 1999. On avait alors enregistré avec la tempête Martin une rafale de 166 km/h le 26 décembre 1999. La station de Puycelci dans le Tarn enregistre toutefois un véritable record avec 130 km/h, dépassant les 123 km/h de la tempête Klaus de décembre 1999.

On a enregistré lors du passage de la tempête Toni des vents de 140 kmh à la Pointe du Raz, 136 km/h à Brignogan, 130 à l’île de Groix… 117 à Chambéry…

En même temps, à peu près, tempête Uwe dans les Alpes et en Corse

Vendredi 13 décembre 2019 (com. 15h09) – Tempête Uwe – Des rafales de 174 km/h ont été observées sur le Cap Corse et 153 km/h à l’Ile Rousse par exemple. On pense que la tempête va encore se renforcer et approcher des 200 km/h en rafales.

En effet on a enregistré finalement 173 km/h au Cap Corse, mais aussi 198 à Sponde à l’altitude de 1980 m ! 161 km/h à Ajaccio. Dans les Alpes la « modique » valeur de 216 km/h a été enregistré en Savoie au Glacier du Pisaillas (3120 m d’altitude ; Val d’Isère et Bonneval sur Arc) dans l’après-midi du 13 décembre.

La nuit suivante c’est au tour de la tempête Veiko

Nuit du 13 au 14 décembre 2019 – Tempête Veiko – Si elle est ressentie par exemple jusqu’à Niort, elle concerne principalement le secteur de la Manche avec des rafales maximales de 148 km/h à St Vaast la Hougue, 123 au Cap de la Hague… 103 à Rouens, 100 pour Rennes…

Samedi 14 décembre 2019 (pub. 14h02)

shared – Rafale et vagues à St Jean de Luz – shared – © Bod Edme (AP/SIPA) – Paris Match

Dans le sud-ouest cumul de précipitation important en parallèle

Ce sont 280 mm de pluie qui sont tombés vendredi et samedi à Laruns dans les Pyrénées Atlantique. L’Adour déborde à Bayonne avec sa confluence avec la Nive.

Samedi 14 décembre 2019 (com. 4h13) – Les Pyrénées Atlantique sont en vigilance rouge (inondations) ; crues majeures prévues sur le Gave d’Oloron. Vigilance orange pour neuf départements voisins du sud-ouest pour même motif. Quant au vent il concerne la Haute-Normandie et la Picardie, ainsi que la Corse, secteurs en vigilance orange. Des avalanches, même degré de vigilance, concernent les Savoies et l’Isère.

Samedi 14 décembre 2019 (publ. 10h56)

shared – © Alain Fourcade – Adour à Aire sur l’Adour – Sud-Ouest

Et la nuit d’après, du samedi au dimanche, encore une : c’est Wilfried !

Tout le monde en a plein la tête de ce vent… personne n’en parle plus. Il faut dire que c’est la plus faible des 4 tempêtes qui se sont succédées sur la période. Alors une image du 13 décembre…

shared – © Ba’Di la Normandie – France 3 régions

10 et 11 xii 2019 – Tempête et neige en Islande… normal

Dès mardi 10 décembre 2019, une tempête touche l’Islande actuellement plongée dans la nuit polaire. Ce sont des rafales à 150 km/h qui sont enregistrées. Par endroit les chutes de neige sont abondantes : plus d’un mètre tombé dans le Nord-Ouest de l’île et on envisage au total jusqu’à 2 mètres.

Dans le nord de l’Islande à Akureyi, forte accumulation de neige.
shared – © Stella Arnadottir – Weather, Meteo World sur Keraunos

14 au 15 xi 2019 – Chutes de neige précoces dans le Sud-Est de la France

Neige dans le Sud-Est de la France, un épisode majeur les 14 et 15 novembre 2019

Au cours de la nuit du jeudi 14 novembre au vendredi 15 novembre 2019, le Sud-Est de la France a affronté un épisode neigeux qualifié de « majeur » par Météo France. Ce sont onze départements qui ont été placés en vigilence orange, dont ceux du sud plus pour précipitations abondantes, mais dès l’Ardèche et la Drôme en raison des chutes de neige annoncées.

La neige a commencé à tomber dès le début d’après-midi, le jeudi, sur la Drôme. En fin d’après-midi et en soirée, elle était à Lyon, St Etienne ou vers la Tour du Pin. Par contre les départements savoyards ont été épargnés en raison d’un effet de foehn. La neige est tombée jusque vers 3h du matin et les cumuls sont de 10 à 15 cm à Valence, mais seulement 2 cm à Lyon.

Six jours après l’épisode neigeux ce sont encore 3500 foyers qui dans la Drôme, n’ont toujours pas recouvré l’électricité !

Neige à Roussilon (Vallée du Rhône – Isère) – © Serge Dupont

La circulation routière a été perturbée par une neige lourde et colante, tombée par forte humidité. Les transports scolaires ont été suspendus localement. L’Autoroute du Soleil entre Montélimar et Valence a été fort perturbé : on ne pouvait pas y rouler à plus de 50 km/h, de nombreux arbres sont tombés sur la bande d’arrêt d’urgence. Les difficultés sont importantes en direction de Grenoble où seuls certains itinéraires sont fonctionnels. L’Autoroute en direction de Grenoble a été fermé dans la soirée. 245.000 foyers ont été privés d’électricité. Un homme est mort à cause de la chute d’un arbre trop chargé en neige.

Parallèlement la Provence et la Côte d’Azur étaient concernées par une vague orageuse importante. Des cumuls de pluie de 50 à 90 mm en trois heures ont été enregistrés. Ils étaient accompagnés de rafales de vent atteignant 110 km/h sur les caps exposés, 80 km/h à Nice.

Ce phénomène n’est toutefois pas isolé puisque le 20 novembre 2018, ce sont 10 cm de neige qui avait été relevés à St Geoirs (Isère) et même le 29 octobre 2018 on notait 17 cm à St Etienne. D’autres exemples de chutes de neigee précoces sont connus par le passé avec 15 cm le 21 novembre 1999 à Aix-en-Provence, 23 cm à Orange et jusqu’à 60 cm à Montélimar. Le 17 novembre 1968 ce sont 12 cm qui étaient tombés à Marseille et 5 à 7 cm en région Parisienne.