9 et 10 ii 2020 – Tempête Ciara sur le nord de la France

La dépression dénommé Ciara va sévir sur la moitié nord de la France, dimanche et lundi. Elle est porté par un jet stream situé à 9000 m d’altitude poussant des vents de près de 350 km/h. On envisage en conséquence des rafales au niveau du sol de 160 km/h en Mer du Nord dans la nuit entre dimanche et lundi. Les vents vont se renforcer dès dimanche après-midi dans le nord du pays. Les mêmes vents pousseront leur souffle sur les massifs en particulier sur les Vosges. On envisage même des pointes à 200 km/h sur les points usuellement exposés de la Corse (Cap Corse, Cap Sagro). Les pointes à 120 km/h seront régulières sur les côtes de la Manche avec une houle pouvant passer les 9 m d’amplitude sur Ouessant. Des phénomènes de submersion littorale sont envisagés.

Observations – Coup de vent le plus marqué à Barfleur (Manche) avec une pointe à 165 km/h suivi de 129 km/h seulement – si on peut dire ainsi – à Cap Gris Nez (Pas de Calais et à St Vaast la Hougue (Manche). Dans les terres on a enregistré 108 km/h en rafale à Caen. Ne pas oublier 152 km/h au sommet d ela Tour Eiffel, le record mensuel battu à Strasbourg avec 121 km/h. On prévoyait les maximas pour les Vosges et la valeur exceptionnelle de 181 km/h a bien été enregistrée au Markstein lors du passage du front.

C’est ensuite au tour de la Corse d’être concernée avec un beau 201 km/h au Cap Corse, 159 km/h à l’île Rousse.

Il y a 20 ans un monstre à deux têtes Balaie la france

Il faut qu’on en parle..

Il s’agit des tempêtes Lothar et Martin

On considère que si les alertes de météo France avaient existé à l’époque ce sont respectivement 46 et 35 départements qui auraient été placés en alerte extrême, en alerte rouge. Lothar s’est abattu sur le pays le 26 décembre 1999 et Martin les 27 et 28 décembre, à peine sorti du premier monstre, le second montrait sa tête. Ce sont les tempêtes les plus violentes jamais enregistrées en France. Avec 270 millions d’arbres détruits on estime qu’il faudra plus d’un siècle pour reboiser totalement les forêts dévastées.

Le niveau de vigilance rouge est très remarquable. Il s’agit de phénomènes météorologiques d’une dangerosité exceptionnelle. Dans les fait le nombre maximum de départements ont été placés en vigilance rouge depuis que le système d’alerte existe est de 20 pour une période de canicule ce mois de juillet 2019. On tends à ajouter, alors que les phénomènes climatiques prennent de la puissance ces dernières années, un niveau supplémentaire : la vigilance violette !

Les prévision météo annonçaient une tempête pour le 26 décembre, certes forte mais relativement normale avec des pointes de 110 km/h dans les terres et 140 km/h sur les côtes.

La tempête du 26 décembre, Lothar arrive par le nord des côtes de la Bretagne, fonce sur Paris puis l’Allemagne. Des rafales à 173 km/h sont notées à St Brieuc et 169 km/h à Paris.

Les 27 et 28 décembre c’est au tour de Martin de ravager alors le sud de la France avec 198 km/h sur Oléron et 194 km/h à Royan, 158 km/h à Clermont Ferrand, 144 km/h à Bordeaux et Niort.

En terme de puissance les tempêtes Martin et Lothar se détachent nettement pour la France, en tête… on a déploré 92 morts dans le pays et plus de 3,5 millions de foyers ont été privés d’électricité, ce pour certains pendant plusieurs semaines. Les dégats sur la végétations ont été exceptionnels et ce sont des forêts entières qui ont été couchées.