Un Anax porte-selle à Noirmoutiers en novembre

> Odonates - Vendée

Source - Les Naturalistes vendéens

A une date relativement tardive, le 6 novembre 2019, Régis Marty observe un Anax porte-selle (Hemianax ephippiger) à Noirmoutier (Vendée) dans la Réserve Naturelle du Polder de Sébastopol. C'est une époque déjà connue pour cette espèce en Vendée puisqu'elle a été observée le 14 novembre 2013 à la Pointe de l'Aiguillon par A.L.Chaprentier.

Cette mention entre dans un contexte général d'invasion de la France et du Bénélux notamment, par Hemianax ephippiger en 2019.

Liste des espèces déterminantes ZNIEFF de la Flore de Nouvelle-Aquitaine

L'inventaire continu des ZNIEFF mis en oeuvre depuis 2016 demandait une révision de la Liste des espèces déterminantes ZNIEFF de la Flore vasculaire



Le Comité technique s'est réuni le 9 avril 2019 à Angoulême et a participé à la résolution des cas les plus difficiles. Une méthodologie précise a été appliquée, un document de présentation préparé comprenant une Liste des espèces retenues dressée (XLS).

Atlas des Orthoptères du Poitou-Charentes

orthoptpcv

L’atlas des Orthoptères du Poitou-Charentes va bientôt paraître


Poitou-Charentes Nature lance donc une souscription afin que vous puissiez réserver votre ouvrage et que vous bénéficiez d’un tarif avantageux de 25€ au lieu de 35 €.
Téléchargez le bulletin de souscription et renvoyez-le avec votre règlement avant le 31 décembre 2019 à : Poitou-Charentes Nature, 14 Rue Jean Moulin, 86240 Fontaine-le-Comte

Cet atlas est ccompagné d’une clé de détermination offerte, met en lumière les espèces de grillons, criquets et sauterelles présentes en Poitou-Charentes. Chacune des 85 espèces d’orthoptères est présentée dans ce livre richement illustré, sous forme d’une monographie décrivant sa biologie, ses habitats ainsi que sa répartition. Cet ouvrage est le fruit d’un immense travail réalisé par des bénévoles et des salariés d’associations de protection de la nature de Poitou-Charentes Nature (Nature Environnement 17, LPO, Charente Nature, Deux-Sèvres Nature Environnement et Vienne Nature), à l’origine de la collecte de + de 100.000 données.

Un Loup en Charente-Maritime

> Mammifères > Loup gris

Il était annoncé et nous l'attendions… La région était le dernier territoire où le Loup était présent en France (années 1930) avant son retour par les Alpes (dès 1992). Mais ce n'est pas le même Loup qui arrive, c'est le Loup romain (Canis lupus italicus) qui est concerné par la recolonisation du pays. Les meutes les plus proches sont encore bien loin, notamment dans les Alpes… au-delà il s'agit d'individus en phase d'exploration.

Le 20 novembre 2019, près de vignes dans le sud-ouest de la Charente-Maritime à St Thomas de Conac un Loup a été authentifié sur photographie. Il est par contre indiqué Canis lupus lupus par l'Office National de la Chasse. Nous devrions avoir Canis lupus italicus, à moins que son origine soit encore plus loitaine (centre de l'Europe) ou qu'il s'agisse d'un individu échappé. Un communiqué de la Préfecture paru jeudi soir reprends bien cette sous-espèce. En absence de prélèvement d'ADN (poils, excréments)), il semble délicat de se prononcer sur la sous-espèce et sur l'origine de cet animal pour l'instant. On est pour l'instant sur l'hypothèse d'un mâle isolé en prospection.

loup17
shared - © DR - Source : Sud-Ouest - Photographie du 20 novembre 2019 prise à St Thomas de Conac (Charente-Maritime)

Noter qu'en Charente, plusieurs signalements de Loup ont été effectués ces dernières années, mais aucun n'a pu être attesté officiellement. Seuls les cas de la Dordogne ou des Pyrénées-Atlantique concerne la Nouvelle-Aquitaine pour l'instant et il ne s'agit que d'apparitions occasionnelles.

L’automne correspond à une étape importante du cycle biologique de l’espèce appelée dispersion. A cette saison, les jeunes nés au printemps prennent pleinement leur place au sein du groupe contraignant d’autres individus à quitter la meute pour chercher un nouveau territoire où s’établir. Ces individus en phase de colonisation peuvent parcourir plusieurs centaines de kilomètres avant de se fixer, et ceci en quelques jours (distances de dispersion pouvant atteindre 800 km depuis le lieu de naissance).
Le système de colonisation par « bonds » est caractéristique du loup. Le nouveau territoire d’installation peut être séparé de la meute d’origine de plusieurs dizaines voire centaines de kilomètres, laissant des espaces interstitiels qui peuvent être colonisés par la suite. Ceci explique notamment certaines observations isolées, loin des zones de présence permanente connues, comme dans la Somme. Ces individus en phase de dispersion peuvent séjourner plusieurs mois dans un secteur avant de le quitter ou s’y installer durablement.

Sources
Communiqué de presse du 22 novembre 2017 - Un loup identifé dans la Somme. - Préfécture de la Somme.
Communiqué de presse du 21 novembre 2017 - Sans titre. - Préfecture de Charente-Maritime.

Découverte du Ver-Lion méditerranéen à Niort (79)

Au cours de l'été 2019, et en l'occurrence dès le mois de juin, j'ai observé de très petites cavités en entonnoir évoquant des Fourmilions sous le porche de ma nouvelle maison. Les trous sont nombreux et placés près du mur. Ceci est caractéristique des larves de Ver-Lion (Vermileo), un Diptère tout à fait exceptionnel par son comportement convergeant avec celui des Fourmilions (Névroptères). Je me résouds à rassembler des informations sur les Foumilions de la région pour me faire une idée (Deliry 2019a), puis à faire une photographie le 20 novembre 2019 que je poste sur le forum du Monde des Insectes. Je suis rapidement débouté du groupe des Fourmilions étant bien trop petites et orienté sur le Ver-Lion dont il n'existe qu'une espèce en France : Vermileo vermileo (= Vermileo degeeri).

Cet Insecte semble bien vivre dans des conditions très particulières, chaudes ou protégées, à l'abris parfait des intempéries (précipitations notamment) dans un substrat sablonneux, plutôt pulvérulent. Ici l'érosion du vieux mur de la maison produit une poudre qui est favorable à l'installation des larves du Ver-Lion méditerranéen.

Je propose un petit essai sur l'espèce afin de saisir son statut, quelques éléments clés de sa répartition, son habitat et de sa biologie particulière (Deliry 2019b).

C'est une espèce connue en Europe méridionale, voire centrale, depuis l'Espagne à la Grèce. Elle est dispersée en France, mais montre une certaine tendance méditerranéenne. Elle remonte par la façade Atlantique avec de nombreuses lacunes - de connaissance [?] - jusqu'à Nantes en Loire-Atlantique. Elle était connue dans la région Poitou-Charente de l'île d'Oléron.

Il y a moins d'une dizaine de départements où le Ver-Lion méditerranéen est confirmé en France, et désormais les Deux-Sèvres avec la station de Niort fait partie du lot. C'est une nouvelle espèce d'Insecte pour le département si on se base sur les informations publiées ou révélées.

20191120_122204
Entonnoirs-pièges du Ver-Lion méditerranéen - Photo du 20 novembre 2019 - Niort (Deux-Sèvres)
©© byncsa - Cyrille Deliry - Histoires Naturelles


Deliry C. 2019a - Fourmilions en Poitou-Charentes & Vendée. - Histoires Naturelles n°57 - PDF
Deliry C. 2019b
- Le Ver-Lion méditerranéen. - Histoires Naturelles n°59. - PDF


> Miscellaneous Biodiversita (Vermileo vermileo)

Rencontres Faune Limousin

Samedi 16 novembre 2019 - Rencontres Faune Limousin


Ces Rencontres naturalistes se dérouleront en Corrèze à Chanteix. Elles font suite aux Rencontres de Limoges qui eurent lieu en mai 2017. - Plus de détails ici

Il y sera question de l'Atlas des Mammifères, Reptiles et Amphibiens du Limousin (dernière année d'enquête en 2020), de la Liste rouge des Odonates du Limousin, des Araignées, des Mollusques, des Orthoptères… et d'une visite du Marais de Brezou en fin d'après-midi.

Le Marais de Brezou sité essentiellement sur le territoire de l'agglomération de Tulle entre Lagraullière et Chanteix est un site naturel remarquable organisé autour de la rivière du Brézou. Il est constitué d'une mosaïque de milieux humides exceptionnelle pour le Limousin. Milieux banals par ailleurs, on y trouve des Roselières ou des Hêtraies qui sont assez rares dans le Limousin. Des aménagements permettent la circulation du public dans le Marais. Le Conservatoire des Espaces Naturel intervient sur le Marais depuis 1998.
On y trouve la Rousserolle effarvate, la Genette, l'Agrion de Mercure (Coenagrion mercuriale) et le Fluteau nageant (Luronium natans) ainsi que le Rossolis intermédiaire (Drosera intermedia) par exemple.

Plaquette de présentation du Marais de Brezou

640px-LuroniumNatans2
Image de Fluteau nageant - ©© bysa - Christian Fischer - Wikimedia commons

Publication de la Liste Rouge des Chiroptères d'Aquitaine

Quatre Chauves-souris sont menacées en Aquitaine


L'équipe de l'Observatoire Aquitain de la Faune Sauvage en collaboration avec le Groupe Chiroptères Aquitaine, le Conservatoire des Espaces Naturels et la Ligue de Protection des Oiseaux ont évalué les 26 espèces de Chauves-Souris présentes dans l'ancienne région sur les 34 connues en France. L'équipe s'est basée sur plus de 40.000 données rassemblées notamment sur ces 10 dernières années. Cette information a été rendue publique le 6 novembre 2019.

16 % des espèces sont menacées (EN, VU).
Le Minioptère de Schreibers (Miniopterus schreibersii), le Petit Murin (Myotis blythii), En Danger, la Grande Noctule (Nyctalus lasiopterus) et la Noctule commune (Nyctalus noctula), Vulnérables, sont des espèces incluses dans cette catégorie.
On manque d'information sur quatre espèces (DD) : le Molosse de Cestoni (Tadarida teniotis), le Murin à Moustaches (Myotis mystacinus), Pipistrelle pygmée (Pipistrellus pygmaeus) et l'Oreillard montagnard (Plecotus macrobullaris) qui pourraient à terme de meilleures analyses apparaître comme menacées aussi.

Miniopterus_scheibersii_01
Minioptere de Schreiber - ©© bysa - C.Robiller (naturlichter.de) - Wikimedia Commons

640px-Myotis_blythii_02
Petit Murin - ©© bysa - Amirekul - Wikimedia Commons

Shared - Partage et valorisation de documents

Il est régulier de pouvoir partager des images depuis un site comme Flickr sur d'autres espaces comme Facebook par exemple. Nous considérons que de telles images sont sous copyright des auteurs, mais pensons que nous pouvons aussi les partager. Nous appliquons les règles suivantes pour des telles images :
• Mention Shared avec lien sur cette page d'information,
• Copyright avec nom connu de l'auteur,
• Lien direct vers l'image d'origine, donc possibilité de retour aux sources (cliquez sur ce lien pour voir les images en format optimal),
• Image limitée sur la plus grande largeur à 640 pixels seulement, y compris en archive.

Si de telles conditions ne vous convenaient pas, merci de me contacter en précisant l'image et un lien vers la page concernée et j'ôterais votre image dans les meilleurs délais : Cyrille Deliry.

D'avance merci pour les possibilités de partage, mon objectif restant de valoriser votre travail et de permettre à chacun de remonter aux sources.

Liste Rouge de la flore de France (2018)

En fin d'année 2018 est sortie la Liste Rouge de la flore vasculaire métropolitaine (Communiqué de presse du 24 janvier 2019). Une partie du travail avait déjà été fait il y a quelques années, mais cette fois-ci c'est l'intégralité de notre flore qui est évaluée. Ce sont 6070 taxons qui ont été examinés et en conclusion 421 sont menacés.

UICN France & al. 2018 - La Liste rouge des espèces menacées en France - Chapitre Flore vasculaire de France métropolitaine. - Paris, France. - PDF LINK

Lrfl2018

Atlas des Coccinelles de Charente-Maritime

> Coléoptères - Charente-Maritime

Coccinelle

Coccinelles de Charente-Maritime


60 à 70 espèces sont potentiellement présentes en Charente-Maritime (Liste PDF LINK) sur les 126 espèces connues en France. Ce sont en 2016, 52 espèces qui sont dûment inventoriées en Charente-Maritime (Fagart & al. 2016).

Les observations avec photographie jointe peuvent être saisies sur Faune Charente-Maritime.

Références


Daguet P. 1976 - Les coccinellinidae de France, Entomologie pratique. - [A préciser].
Fagart S., Champagnard C. & Brugel E. 2016 - État des lieux des connaissances des coléoptères coccinellidae en Charente-Maritime. - Doc. pdf - PDF LINK
Gourreau J.M. 1974 - Contribution à l’étude de la faune de France. Systématique de la tribu des scymnini (Coccinellidae). - INRA, Paris : 221 pp.

Resources supplémentaires


> Coccinelles costarmoricaines

Coccinelles22